Thématique : Gouvernance et outils de gestion, Techniques de pêche ou de cultures marines, Valorisation des produits, commercialisation | Localisation : Golfe de Gascogne | Filière : Pêche, Pêche embarquée

Projet financé par...

  • Union Européenne – Programme INTERREG
  • France Filière Pêche (FFP)

Contexte

Le programme « sélectivité et pêche durable » comprenait le projet Interreg IV B Espace Atlantique PRESPO et le projet CHALUTEC. Le travail est réalisé en lien étroit avec l’Ifremer et les pêcheurs concernés.

Filage poche, © Aglia
Mise en tube, © Aglia

 

 

 

 

 

 

 

 

PRESPO  (Pêche RESPOnsable) a pour but d’améliorer la politique actuelle de gestion des ressources halieutiques communes de l’Espace Atlantique exploitées par les flottilles artisanales, grâce au développement d’instruments alternatifs dans le cadre d’une gestion intégrée des pêcheries artisanales. Il contribuera également à mieux évaluer la survie de certains rejets et l’intérêt technico-économique de l’utilisation de nasses à poissons et de casiers à langoustines

CHALUTEC s’inscrit dans la continuité des actions entreprises par l’Aglia depuis 2006 pour améliorer la sélectivité des chaluts de fond vis à vis des juvéniles de merlu et de langoustines.

Objectifs

Améliorer les connaissances sur les activités de pêche

Développer et/ou appliquer des modèles trans-nationaux de gestion durable des pêcheries artisanales de l’Arc Atlantique

Renforcer la base économique et sociale du secteur de la pêche de l’Arc Atlantique, en identifiant les axes de diversification de ses activités et en ré-orientant ses capacités vers des voies alternatives ou complémentaires à l’activité de pêche

Identifier les mécanismes qui permettent de valoriser les produits issus de la pêche

Améliorer la gestion des pêcheries par le développement de stratégies qui prétendent à la fois augmenter la sélectivité des engins de pêche et réduire les rejets.

Proposer des outils sélectifs plus performants que ceux utilisés au quotidien par les marins (cylindre à maille carré, grille inversée)

Actions

Deux dispositifs déjà étudiés à bord de navires scientifiques ont été testés à large échelle à bord de navires professionnels:

  • Le cylindre à maille tournées de 45°, présentant une réduction de 21% des captures de merlus hors taille, et pour les langoustines un échappement aussi important que les dispositifs de sélectivité actuels.
  • La grille inversée, diminuant de 40% les captures de merlus hors taille tout en étant à minima aussi sélectif que les dispositifs déjà existants pour la langoustine.

Résultats

Afin de réduire significativement les captures d’individus inférieurs à la taille minimale de capture, deux dispositifs sélectifs novateurs ont été mis au point et leur efficacité a été évaluée: le cylindre à mailles carrées et la grille à langoustine sur le dos de la rallonge du chalut (= position inversée). La composition des captures réalisées avec ces dispositifs a été comparée à celle d’un chalut standard, équipé du panneau à mailles carrées réglementaire utilisé dans le dessus du gorget. Les dispositifs testés ont capturé significativement moins d’individus inférieurs aux tailles commerciales que le chalut standard, mais une très grande variabilité inter-traits a été observée. Les taux d’échappement obtenus sont relatifs à la sélectivité de l’engin standard, et dépendent de leur mode calcul (taux différents selon s’ils sont calculés à partir de traits moyennés, de traits cumulés, en nombre ou en poids). Il n’est donc pas approprié de caractériser chaque couple « dispositif sélectif/espèce » par seulement une valeur de taux d’échappement. Par contre, les performances des deux dispositifs novateurs testés dans les mêmes conditions peuvent être comparées. Avec le cylindre à mailles carrées, la langoustine a été échantillonnée sur 62 traits et le merlu sur 87 traits. Avec la grille inversée, la langoustine a été échantillonnée sur 74 traits et le merlu sur 84 traits. La grille permet un meilleur échappement de petits merlus que le cylindre (27-40% avec la grille et 17-22% avec le cylindre), avec de faibles échappements d’individus de tailles commerciales observés (0-2% avec le cylindre), voire des ‘gains’ (en nombre) d’individus de taille commerciale avec la grille inversée. Pour la langoustine, l’échappement de petits individus avec le cylindre ou la grille sont significatifs (20-24% avec le cylindre et 19-26% avec la grille). L’échappement de langoustine de taille commerciale s’élève { 10-11% avec la grille et 13-14% avec le cylindre. Le modèle statistique ajusté à ces données indique que plus les langoustines sont petites, plus ces deux dispositifs sont efficaces. Au delà de la taille minimum de capture, les échappements de langoustines deviennent moindres et ces deux dispositifs sélectifs tendent à capturer des quantités équivalentes à celles du chalut standard, bien que des échappements de langoustines de tailles commerciales soient toujours observés.