Thématique : Développement des activités et des territoires, Écosystèmes et environnement, Gouvernance et outils de gestion | Localisation : France | Filière : Algoculture, Aquaculture, Autre, Conchyliculture, Pêche, Pêche à pied, Pêche embarquée, Pisciculture marine

Projet financé par...

  • Agence Nationale de la Recherche

Contexte

Suite au succès de l’appel à projets sur l’éolien flottant (AAP EolFlo) lancé par l’ADEME en 2015, l’installation de fermes pilotes sera prochainement opérée en Atlantique (1 site) et en Méditerranée (3 sites). L’intégration de ces infrastructures particulières (i.e. les parcs éoliens offshore flottants ou PEOF) dans les milieux complexes et convoités que sont les écosystèmes marins côtiers, est un défi du point de vue technique, juridique, sociétal et environnemental.

Le projet APPEAL a pour principal objectif de construire une nouvelle approche associant sciences de la nature et sciences humaines et sociales, afin de mesurer les effets des parcs éoliens offshore flottants (PEOF) sur le fonctionnement des socio-écosystèmes côtiers et de proposer des outils d’aide à la décision.

Le projet APPEAL contribuera plus largement à l’identification et à la mesure des réels enjeux écologiques et socio-économiques posés par les projets d’énergies marine renouvelables.

Objectifs

Déterminer les impacts sociaux, économiques et environnementaux de l'implantation de Parcs Eoliens Offshores Flottants (PEOF)

Développer des outils numériques pour caractériser et mesurer les interactions acteurs-environnement.

Développer des outils d’aide à l’intégration des PEOF dans leur environnement naturel et socio-économique.

Actions

Ce projet de trois ans se déroulera en trois temps avec :

  1. la définition de l’état initial environnemental, écologique, et socio-économique (usages, perceptions et acceptabilité) des futurs sites d’implantation des PEOF.
  2. la modélisation des évolutions possibles de leur fonctionnement trophique et de leur rôle dans la conservation de la biodiversité, des impacts économiques sur les flottilles de pêche, et des interactions avec les autres usages.
  3. le développement d’un modèle de socio-écosystème visant à caractériser et analyser les interactions entre l’ensemble des acteurs et l’environnement, en tenant compte du cadre juridique.

Deux sites de développement de PEOF pilotes seront étudiés prioritairement : Groix & Belle-Île (Atlantique) et Leucate (Méditerranée).