Thématique : Autre, Écosystèmes et environnement | Localisation : France, Golfe de Gascogne, Nouvelle-Aquitaine | Filière : Aquaculture, Conchyliculture

Problématique

Le projet s’appuie sur l’expertise de deux structures : le Pôle des Eco-Industries et EVEA.. L’ACV englobera les principales étapes du captage jusqu’à l’expédition et le traitement de la fin de vie des produits des coquilles seront pris en compte. Le CRC 17 permettra la collecte de données primaires. Celles-ci seront modélisées.

Des catégories d’indicateurs d’impact sur l’environnement seront étudiées : changement climatique, consommation des ressources non renouvelables, acidification des sols, eutrophisation des eaux, écotoxicité aquatique, toxicité humaine…seront pris en catégories d’indicateurs de flux dans l’étude : le consommation d’énergie primaire non renouvelable et la consommation nette d’eau, sur l’ensemble du cycle de vie. Un rapport final sera rédigé

Contexte

Le CRC 17 représente 71 mytiliculteurs en baie de l’Aiguillon. Environ 12 à 18 mois sont nécessaires du captage à la consommation des moules. Depuis 2014 cette filière est exposée à un fort taux de mortalité.

Le CRC 17 souhaite valoriser cette filière et ces pratiques environnementales. La méthode Analyse du Cycle de Vie constitue un moyen de répondre à cette demande.

L’ACV est l’outil reconnu pour l’évaluation complète des impacts environnementaux potentiels d’un produit

Objectifs

L’objectif de l’étude est d’évaluer les impacts environnementaux, connaitre son empreinte écologique. Les résultats seront ramenés à une moyenne pour être représentatifs de l’ensemble de la filière et non par conchyliculteur

Actions

Introduire le principe d’excellence environnementale dans la pratique de la mytiliculture locale.

Résultats attendus  : 

  • Questionner une partie des professionnels de la Baie de l’Aiguillon :
  • Nombre de mytiliculteurs destinataires de l’enquête : 100%
  • Connaissance de l’empreinte écologique de la mytiliculture sur la Baie
  • Rédaction d’une synthèse

Le Pôle des Eco-Industries assurera la réalisation technique et le pilotage du projet tandis qu’EVEA aura pour rôle d’accompagner et de garantir la méthodologie du projet. Le Pôle permettra d’optimiser les phases de collecte d’informations. EVEA, apportera son expertise : cadrage méthodologique, modélisation, extraction et interprétation des résultats. Des partenaires techniques sur la réalisation de tests de potentiels de valorisation de fin de vie des coquilles de moules peuvent également être intégrés au projet.

Résultats

  • Quels sont les résultats ?
  • Qu’est-ce qui a changé avec ce projet (après les résultats) ?
  • Quelles sont les perspectives ?

Financement FEAMP en 2017 : DLAL La Rochelle-Ile de Ré-Charron