Thématique : Gouvernance et outils de gestion | Localisation : France, Méditerranée | Filière : Pêche, Pêche embarquée

Projet financé par...

  • France Filière Pêche (FFP)

Contexte

La flottille chalutière de Méditerranée Française – une pêcherie très encadrée et qui constitue l’ossature de la filière des produits de la mer sur les côtes du golfe du Lion (producteurs, criées, mareyeurs, poissonniers, restaurants…).

Cette flottille s’est engagée dans un projet de partenariat scientifique de 3 ans, afin d’identifier de nouveaux modes de pêche pour une gestion durable des ressources marines : au travers du projet GALION.

A ce jour, une soixantaine de chalutiers français travaillent sur le golfe du Lion. Ils pêchent entre 10 000 et 15 000 tonnes de poissons par an.

Le projet permettra d’avoir une meilleure connaissance des dynamiques spatio-temporelles de distribution des espèces cibles, en particulier du Merlu, dans l’objectif de proposer une stratégie d’évitement saisonnière des zones où les rejets sont potentiellement importants.

Ce projet visera aussi à mieux connaitre la répartition des habitats benthiques du Golfe du Lion dans le souci d’éviter une dégradation des fonds, liée à un report d’effort dans des zones jusque-là préservées.

Objectifs

utiliser la connaissance de la distribution des captures des pêcheries chalutières du golfe du Lion pour limiter les rejets des espèces commerciales sous taille et permettre une exploitation plus durable de ces espèces

Actions

Actions :
❶ Cartographie de la distribution des captures et rejets.
❷ L’étude de la sélectivité des engins de pêche.
❸ La définition des habitats sensibles ou à risque.
❹ Proposer des stratégies de pêche limitant les rejets.

Résultats

Résultats attendus :
– Amélioration de la connaissance des dynamiques spatio-temporelles de la distribution des espèces cibles (surtout le merlu) –> phase de collecte de données en mer dans le cadre d’un partenariat entre scientifiques, pêcheurs et économistes.
– Proposer une stratégie d’évitement saisonnière des zones où les rejets sont potentiellement importants.

Pour en savoir plus : http://galion.amop.fr/