Thématique : Autre | Localisation : Europe | Filière : Pêche

Contexte

Une perception largement répandue est que la flotte de pêche de l’Union Européenne (UE) est détenue par une multitude de propriétaires individuels. Cependant, des informations sur les acquisitions d’entreprises de pêche de l’UE par les entreprises d’autres États membres ou de pays tiers (hors UE) montrent que cette perception est une simplification d’une réalité plus complexe, pouvant être caractérisée par des entreprises détenant plusieurs navires, par des phénomènes d’intégration verticale par des société situées en aval de la filière ou encore des achats de fonds d’investissement.

Objectifs

analyser la structure de la propriété des moyens de production (navires, droits de pêche) et son évolution avec une application au secteur des pêches en France et en Europe

Actions

  1. Développer un cadre conceptuel pour analyser la structure de la propriété des moyens de production dans les pêches maritimes. Ce cadre conceptuel se situe sur un plan disciplinaire à l’interface de l’économie industrielle, de l’économie des ressources et de l’économie institutionnelle.
  2. Caractériser et décrire la propriété-concentration des entreprises détenant les navires et les droits de pêche en s’appuyant sur différents cas d’étude en France et en Europe, identifier les mécanismes favorisant ou contraignant le financement des acquisitions et la transmission de la propriété dans le secteur des pêches en France.
  3. Analyser les conséquences de scénarios sur la dynamique des flottilles étudiées.