Thématique : Pathogènes, maladies, parasites, nuisibles, Techniques de pêche ou de cultures marines | Localisation : Bretagne Nord, France, Manche et Mer du Nord | Filière : Aquaculture, Conchyliculture, Pisciculture marine

Projet financé par...

  • Union Européenne – FEAMP

Problématique

 

Contexte

Face à la demande croissante en produits de la mer, l’aquaculture est un secteur en pleine expansion au niveau mondial. En France, la conchyliculture représente la majorité de la production aquacole nationale et la pisciculture marine se distingue par le savoir-faire de ses écloseries, qui exportent à l’international. Ces deux filières sont confrontées à des épisodes infectieux dus à des agents pathogènes qui impactent les huîtres plates et creuses ainsi que les élevages de bars européens et de daurades royales. Les mortalités et morbidités induites ont un impact sur le bien-être animal et la productivité de ces filières. Pour répondre à ces menaces, contribuer à la réduction de l’usage d’antibiotiques en nutrition animale et valoriser les ressources naturelles, le développement et l’utilisation de probiotiques d’origine marine représentent une solution innovante et durable.

Objectifs

Actions

Les essais seront réalisés sur plusieurs espèces, dans deux établissements différents :

  • Sur des huîtres plates (Ostrea edulis) et des pétoncles noirs (Mimachlamys varia) au Centre Technique Conchylicole du CRC Bretagne-Nord ;
  • Sur des bars communs (Dicentrarchus labrax) et des daurades royales (Sparus aurata) à l’ANSES, site de Plouzané.

PAQMAN est porté par le Laboratoire de Biotechnologie et Chimie Marines (LBCM) de l’Université de Bretagne Occidentale (UBO), en partenariat avec l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation, de l’Environnement et du Travail (ANSES), le Comité Régional de la Conchyliculture de Bretagne-Nord (CRCBN) et l’entreprise SEANOVA.

Résultats attendus sont :

  • Avancées scientifiques sur la caractérisation de ces souches bactériennes marines
  • Validation du potentiel de ces probiotiques en écloseries conchylicoles et piscicoles marines
  • Diminution des épisodes infectieux et de leurs impacts sur les animaux
  • Limitation des opérations de nettoyage et réduction de l’utilisation d’intrants chimiques
  • Formulation de probiotiques encapsulés / microbilles performants
  • Déclinaison de l’utilisation possible pour d’autres espèces
  • Soutien au développement et à la compétitivité de la filière aquacole nationale

Résultats

  • Quels sont les résultats ?
  • Qu’est-ce qui a changé avec ce projet (après les résultats) ?
  • Quelles sont les perspectives ?