Thématique : Écosystèmes et environnement, Innovation, Pathogènes, maladies, parasites, nuisibles | Localisation : Europe | Filière : Aquaculture, Autre, Pêche

Contexte

Le projet utilisera les données issues du satellite européen Copernicus Sentinel 3, récemment lancé, pour suivre la croissance et la propagation des efflorescences d’algues nuisibles sur l’espace Manche. Ces données seront utilisées pour construire un système d’alerte basé sur le Web, le premier de son genre en Europe, pour prévenir les gestionnaires de l’espace marin et l’industrie des pêches et de l’aquaculture de la prolifération d’algues potentiellement dommageables.

Avec le PML, l’UMR AMURE est en charge de l’évaluation de l’impact économique des HABs (efflorescences d’algues nuisibles) et de l’analyse coût efficacité de l’outil proposé par S-3 EUROHAB. Les méthodes de surveillance des HABs actuellement utilisées sont chères (mesures in situ) et peu efficaces au regard d’un coût de 2 millions d’euros par an qui couvre seulement 6% de l’espace Manche. Non seulement les méthodes développées par S-3 EUROHAB coûteront moins chères, soit 42.000 euros par an, mais elles pourront aussi couvrir la totalité de l’espace Manche.

Objectifs

Créer un réseau de surveillance et un portail de données transfrontaliers afin d'évaluer le bon état écologique des eaux franco-anglaises communes de la Manche.

Produire un systéme d'alerte en ligne pour détecter la qualité de l'eau et les HAB en utilisant les données de l'agence spatiale Européenne et des satellites Copernicus les plus récents.

Mener une analyse socio-économique des impacts causés par les HAB dans la Manche.