Thématique : Développement des activités et des territoires | Localisation : DOM-TOM, France | Filière : Autre, Pêche, Pêche embarquée

Projet financé par...

  • Collectivité Territoriale de Saint-Pierre et Miquelon
  • Fondation de France

Contexte

Des travaux récents décrivent la trajectoire de croissance de l’archipel de Saint-Pierre et Miquelon depuis la fin de l’exploitation industrielle de la morue en 1992.

L’analyse du territoire de Saint-Pierre et Miquelon, territoire français en Atlantique Nord Ouest, pose la question de la croissance locale et de l’adaptation durant le changement de régimes. On entend par trajectoire l’identification des sources de la croissance socio-économique à l’échelle territoriale et des directions suivies ou subies par les acteurs du territoire.

Les travaux publiés indiquent que des trajectoires de croissance économique endogènes sont possibles en recherchant des effets croisés entre le secteur de la pêche et celui du tourisme.

C’est la problématique du projet ATLANTILES, avec l’implication de deux institutions de l’archipel, l’Organisation Professionnelle des Artisans Pêcheurs de Saint-Pierre et Miquelon (OPAP SPM) et la Chambre de Commerce (CACIMA).

Objectifs

évaluer le potentiel de croissance par la production issue de la pêche artisanale sous des formes variées de valorisation et l’évaluation du potentiel touristique

Actions

Le programme est articulé autour de trois volets de recherche (VR).

  1. Le premier volet (VR1) décrit l’état des lieux de la pêche et du tourisme.
  2. Le second volet de recherche (VR2) est orienté sur les conditions de valorisation des ressources territoriales. Le support choisi est la réalisation d’un documentaire audio-visuel. Deux stages de master 2 en 2019, le premier orienté sur la pêche artisanale (en particulier la pêcherie de homard) et le second sur les attentes et perceptions de la clientèle touristique, sont prévus avec un encadrement par un ingénieur d’étude situé sur l’archipel.
  3. Des scénarii de trajectoire de croissance endogène seront construits dans le troisième volet de recherche (VR3). Une analyse parallèle des deux secteurs doit déboucher sur une évaluation du potentiel de croissance, par la production issue de la pêche artisanale sous des formes variées de valorisation et l’évaluation du potentiel touristique.

Les partenaires locaux, OPAP et CACIMA, sont associés à chaque volet de recherche.