Thématique : Écosystèmes et environnement, Espèces pêchées ou élevées, stocks, Gouvernance et outils de gestion | Localisation : France, Golfe de Gascogne | Filière : Pêche, Pêche embarquée

Projet financé par...

  • Union Européenne – FEAMP
  • Ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire (ex : Ministère de l’agriculture, de l’alimentation de la pèche et des affaires rurales)
  • Ministère de la transition écologique (ex-Ministère de l’Écologie & du Développement durable)
  • Région Bretagne
  • Région Pays de la Loire
  • Région Nouvelle Aquitaine

Contexte

L’engagement 14c du Grenelle de la Mer prévoit d’expérimenter une approche écosystémique et concertée des pêches à travers la mise en place d’unités d’exploitation et de gestion concertées (UEGC) sur 6 pêcheries pilotes : 4 en métropole s’inscrivant dans les quatre CCR dont le littoral français dépend (CCR Méd., CCR NW, CCR SO et CCR Mer du Nord) et 2 dans les régions d’Outre Mer. Pour y parvenir, l’Etat français a lancé un appel à projets.

Dans ce cadre, l’Aglia a proposé de travailler sur l’UEGC de la Grande Vasière en concertation avec les professionnels, les scientifiques et quelques ONG.

 

© Aglia

Objectifs

Quel est le périmètre de la Grande-Vasière, combien de navires, quels métiers, quelle production ?

Quelle économie générée par cette zone, combien d’emplois, quel âge moyen pour les navires, les patrons, les matelots, quelles évolutions sociales ?

Quelles connaissances sur les espèces pêchées sur zone ? Quel état de conservation des fonds marins ?

Comment et avec quels outils, pouvons nous garantir la durabilité économique, environnementale et sociale de la pêcherie Grande-Vasière ?

Actions

Le projet s’est concentré autour de 5 groupes de travail complémentaires : 

GT1 : Définition de la pêcherie
GT2 : Socio-économique
GT3 : Milieu marin
GT4 : Ressources
GT5 : Plan de gestion

Résultats

L’activité de pêche sur la Grande Vasière

  • Sur le périmètre de l’UEGC, les métiers pratiqués dans le Golfe de Gascogne sont quasiment tous représentés. Ainsi, l’ensemble des problématiques de gestion de la ressource, de
    l’écosystème… relatives au Golfe de Gascogne concerne également la Grande Vasière. Les captures effectuées sur l’UEGC concernent à la fois les petits pélagiques et les espèces
    benthiques et démersales.
  • Les variations d’activité interannuelles semblent importantes. Les analyses sont à prendre avec précaution compte tenu des données et de la méthodologie utilisées. Il est important
    de regarder les tendances générales plutôt que d’étudier les chiffres de manière quantitative. Les variations en termes d’activité sur la période considérée (2008 à 2011) paraissent considérables. Cet indicateur sera revu par l’IFREMER afin de voir l’origine de cette augmentation.
  • Pour les navires géolocalisés, les informations sont très précises.
  • Pour les navires non-géolocalisés, les informations sont surestimées. Cette surestimation est liée au fait que l’échelle des rectangles et sous-rectangles statistique est sensiblement plus
    large que le périmètre de l’UEGC.

Analyse socio-économique

Etude de marché de la langoustine et plan d’action

L’objectif de l’étude a été d’identifier les pistes afin de dynamiser le marché et ainsi apporter une meilleure valorisation du produit dès le premier maillon de la filière (la production) qui souffre de l’augmentation de ses charges d’exploitation (gazole, entretien navires, produits dérivés du pétrole…).

l’analyse AFOM réalisée par Via Aqua a permis de montrer les atouts et les faiblesse de la filière langoustinière. De là, un plan d’action a été défini :

  • Axe 1 = Marché
    • Agir sur la demande en ciblant de nouveaux marchés,
    • Agir sur l’offre en ajustant les quantités offertes. Sur cette action, plusieurs options de prélèvements/achats criées pour la transformation ont été évaluées. Les gains/pertes potentielles en fonction du volume prélevé et du jour de la semaine ont été calculés en prenant exemple sur la criée de Lorient. Le prix d’équilibre (prix de vente aux transformateurs permettant un gain équivalent au producteur) a également été calculé.
  • Axe 2 = Produit
    • Améliorer la vitalité,
    • Mieux tirer parti de la valeur des T3 et des T4,
    • Transformer la LGG,
    • Eliminer les langoustines grainées.
  • Axe 3 = Communication
    • Développer une image valorisant les spécificités de la LGG,
    • Marketer les petites langoustines,
    • Identifier la conformité à un cahier des charges : marque sélective, signe officiel de qualité.

Elaboration d’indicateurs socio-économiques

1ère phase : les activités de la filière pêche liées à la Grande Vasière
Sur la base de la liste des navires fréquentant la Grande Vasière, les indicateurs de résultats et de suivis ont été établis sur la filière. Des comparaisons avec les indicateurs à l’échelle du golfe de Gascogne sont exposées.

2ème phase : focus sur la flottille langoustinière – simulation socio-économique de mesures de gestion
3 segments spécifiques ont été considérés dans cette étude:

  • Groupe 1 : activité significative toute l’année  un CA langoustine > 30% chaque trimestre
  • Groupe 2 : activité significative sur 2 trimestres CA langoustine > 30% sur 2 trimestres
    (essentiellement les T2 & T3)
  • Groupe 3 : activité occasionnelle CA langoustine/trimestre < 30% ou 1 seul CA trimestriel
    > 30%

La situation économique des navires langoustiniers est correcte au regard des investissements consentis par les entreprises depuis le début de leur activité.

Eléments sur la Grande Vasière et sur son évolution

Le projet a permis de croiser les connaissances scientifiques et professionnelles sur la Grande Vasière pour améliorer les compréhension de cette zone particulière.

La thématique environnementale est très large et fait l’objet de développement important dans le cadre, entre autres, de la mise en oeuvre de la DCSMM. Les travaux de ce groupe de travail ont été assez limités et ils ont abordé les points suivants : 1/ Etat des lieux des connaissances sur les habitats benthiques de la Grande Vasière, 2/Réflexion sur les différentes opérations possibles pour valoriser les connaissances des professionnels sur les fonds-marins, 3/Inventaire des connaissances sur la notion d’impact des engins de pêche sur l’environnement.

Bilan du GT « ressources »

La connaissance de l’état des ressources exploitées sur la Grande vasière est un point de départ fondamental pour la gestion durable de ces ressources.
Ce groupe de travail s’est intéressé à :

  • dresser le bilan des connaissances et de l’exploitation des principaux stocks exploités sur la Grande Vasière,
  • réfléchir aux modalités d’amélioration des connaissances.

Plusieurs fiches espèces ont été réalisées afin de synthétiser les connaissances disponibles. Les connaissances des professionnels ont permis également de comprendre l’influence des conditions hydrodynamiques et météorologiques.

Bilan GT « Plan de gestion »

Compte tenu de l’évolution du contexte règlementaire et de l’élaboration d’un plan de gestion Golfe de Gascogne, il est apparu qu’un plan de gestion « Grande Vasière » n’avait plus vraiment de sens, d’autant plus si on souhaite éviter la duplication des approches (qui requièrent des moyens humains et financiers). Ainsi, les travaux de ce groupe ont eu comme objectif :

  • D’évaluer la faisabilité technique et opérationnelle d’un plan de gestion au niveau de la Grande Vasière.
  • D’alimenter la réflexion du plan de gestion Golfe de Gascogne en apportant un éclairage sur la flottille langoustinière.
  • De commencer à définir les objectifs à atteindre (biologique, social, économique, environnemental) ainsi que définir des scénarios de gestion permettant d’atteindre les objectifs.