Thématique : Écosystèmes et environnement, Techniques de pêche ou de cultures marines | Localisation : Golfe de Gascogne | Filière : Pêche

Projet financé par...

  • Union Européenne – FEAMP
  • France Filière Pêche (FFP)

Contexte

En France dans le Golfe de Gascogne la situation des échouages de dauphins, qui concernent principalement le dauphin commun à bec court Delphinus delphis, est particulièrement critique depuis 2016. Ces échouages sont majoritairement induits par des captures accidentelles incriminées aux activités de pêche de chalutiers pélagiques et fileyeurs. Des efforts ont été engagés de la part de scientifiques, pêcheurs, sociétés et associations avec plusieurs projets de recherche antérieurs et actuels. En particulier au cours de l’hiver 2019 l’ensemble des douze paires de la flotte de chalutiers pélagiques français ont été équipés de balises acoustiques dites répulsifs (ou pinger). 30% des opérations de cette flotte suivies par des observateurs scientifiques embarqués à bord des navires a révélé 31 dauphins capturés. Malgré tout, le plus fort nombre d’échouages depuis environ 40 ans a été recensé sur la côte ce même hiver, avec plus de 1200 individus comptabilisés (90% due à des activités de pêche), pour une mortalité totale estimée de plus de 4000 individus.

En complément de différents projets de recherche et de développement technologique, le projet DolphinFREE a pour objectif principal de continuer à limiter la mortalité de dauphins induite par les activités de pêche des chaluts pélagiques et fileyeurs dans le golfe de Gascogne.

Sur la base de connaissances bio-acoustiques et cognitives du dauphin, il vise à proposer des prototypes :

● de balise acoustique émettrice d’un signal compréhensible et interprétable afin de leur signaler la présence d’un chalut pélagique, filet et le risque de mortalité associé (contrairement à un pinger répulsif qui émet un signal perturbant pour effaroucher le dauphin en générant du bruit avec un risque de pollution sonore dans le  milieu, susceptible de générer des zones d’exclusion).

● de générateur d’énergie (récupérée dans le milieu ambiant) pour augmenter l’autonomie du dispositif qui inclut un module d’écoute passive permettant d’identifier la présence de dauphins et de déclencher l’émission du signal acoustique (limitant la pollution sonore dans le milieu).

Le projet s’inscrit pleinement dans la dynamique du plan national d’action pour la protection des cétacés énoncé par le Ministre de la Transition Écologique et Solidaire en mars 2019.

Objectifs

Limiter la mortalité de dauphins induite par la pêche des chalutiers pélagiques et des fileyeurs dans le golfe de Gascogne.

Actions

Volet 1 : Définition du signal acoustique à émettre par la balise

  • Expérimentations n°1 : acquisition du signal de retour d’écholocation sur un dauphin mort (échoué
    et synthétique) emmaillé dans un filet. Localisation : La Rochelle.
  • Expérimentations n°2 : avec groupes de dauphins, acquisition signal de retour d’écholocation sur
    dauphin synthétique emmaillé dans filet, et test d’efficacité des signaux issus des expérimentations
    1 & 2. Localisation : île de Pico, Açores, Portugal.

Volet 2 : Développement des prototypes (balise acoustique émettrice et générateur d’énergie)

Volet 3 : Tests d’efficacité des prototypes développés avec pêcheurs professionnels