Thématique : Écosystèmes et environnement, Techniques de pêche ou de cultures marines | Localisation : Bretagne Nord, Golfe de Gascogne, Occitanie | Filière : Pêche

Projet financé par...

  • Union Européenne – FEAMP
  • France Filière Pêche (FFP)
  • Office Français de la Biodiversité (OFB)
  • Préfet de la région Bretagne
  • Préfète de la région Nouvelle-Aquitaine
  • Parc éolien en mer de St-Nazaire
  • Éoliennes en Mer Îles d’Yeu et de Noirmoutier
  • Ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire (ex : Ministère de l’agriculture, de l’alimentation de la pèche et des affaires rurales)

Contexte

Le Puffin des Baléares est un oiseau marin en mauvais état de conservation en Europe. Cette espèce, menacée d’extinction d’ici 60 ans, présente un taux de survie adulte excessivement bas, principalement expliqué par une mortalité significative causée par les captures accidentelles lors de la pêche professionnelle. L’impact actuel de la pêche sur cette espèce, est aujourd’hui considéré comme non compatible avec sa survie (Genovart et al., 2016). Mais cette tendance doit pouvoir être inversée en agissant sur les facteurs qui conduisent à ces captures accidentelles.

Le projet CARI3P  est un projet scientifique mené par l’Aglia en partenariat avec les comités des pêches du Pays de la Loire, de Bretagne, d’Occitanie et de Nouvelle-Aquitaine. Il s’inscrit à la fois dans le cadre du Plan International d’Action (Arcos 2011) mais aussi dans le cadre du Plan national d’action (PNA) en faveur du Puffin des Baléares.

Il vise à mettre en œuvre des dispositifs de CARactérisation des Interactions (captures accidentelles) entre le Puffin des Baléares et la Pêche Professionnelle (palangres, filets et sennes tournantes) au sein de 6 sites pilotes sélectionnés au regard de la probabilité de présence de l’espèce :

  • Secteur baie de Saint-Brieuc ;
  • Secteur mer d’Iroise ;
  • Secteur Mor Braz ;
  • Secteur île d’Yeu ;
  • Secteur gouf de Cap Breton ;
  • Secteur golfe du Lion.

Objectifs

Améliorer la connaissance relative aux captures accidentelles de Puffin des Baléares dans les eaux territoriales françaises atlantiques et méditerranéennes, par la pêche professionnelle.

Mettre en place des dispositifs dédiés visant à caractériser la nature des interactions pêche / Puffin et à quantifier le taux de captures accidentelles de Puffin sur différents sites pilotes sélectionnés

Actions

Il se décompose en deux actions distinctes qui visent une fine caractérisation des interactions :

1) Diagnostic des flottilles sur chaque site pilote et développement d’enquêtes auprès des métiers concernés :  palangres, filets (trémails/maillants) et sennes tournantes pélagiques (bolinche),

Ces enquêtes vont permettre d’identifier les facteurs de risque, d’évaluer le taux de captures accidentelles par type d’engin et d’éventuelles stratégies d’évitement déjà pratiquées, tout en informant et sensibilisant les pêcheurs à cet enjeu. L’objectif visé est de couvrir 30 % des navires identifiés dans les secteurs d’études.

2) Déploiement d’observateurs embarqués sur les navires palangriers, fileyeurs et senneurs (le nombre de campagnes varie en fonction des sites pilotes). L’objectif visé est de couvrir un minimum de 5 % des marées des bateaux concernées.

 

 

Résultats

L’ensemble des données relatives à l’activité de pêche seront collectées (mesure et description de l’effort de pêche, localisation des zones de pêche, description de la configuration et de l’utilisation des engins de pêche (poissons ciblés, étapes des opérations de pêche, type d’appâts etc), ainsi que les données relatives aux captures accidentelles (comptage des oiseaux observés (prises de photos), description des interactions observées, nombre d’attaque sur appâts observés, distance des attaques sur appâts p/r au navire, captures (espèce, localisation, étape de pêche – mise à l’eau ou relevage – heure de la journée, position de l’hameçon sur l’oiseau capturé, état de l’oiseau (vivant/mort), etc.).